Chaise en plastique recyclé et recyclable

Quels sont les bénéfices d’un espace de travail éco-responsable ?

Les avantages du mobilier éco-conçu

L’économie circulaire du mobilier recyclé

Le mobilier durable se distingue du mobilier conventionnel par la qualité et la durabilité de son cycle de vie. Lorsqu’une chaise écoconçue a atteint sa fin de vie, les matériaux qui la constituent sont réemployés dans le but créer un nouvel objet et de cette façon, alimentent l’économie circulaire du recyclage. Cette économie dite « circulaire » ( car elle se suffit à elle-même ) permet de limiter la production de déchets et de réduire l’emploi de matières premières.

Le remploi des matières premières

Les procédés de réassemblage et/ou de fusion des matériaux de fabrication du mobilier éco-responsable sont respectueux de l’homme et de l’environnement ; l’énergie qui est déployée pour la production des objets est réduite à son minimum et les substances nocives ont été supprimées. Les meubles écologiques ou écoconçus entrent ainsi dans la catégorie du mobilier à faible impact environnemental. On peut dire, par exemple, qu’employer du bois recyclé pour produire une table de réunion ou une banquette coworking est une manière de lutter contre la déforestation. Rappelons que les arbres nettoient l’air en retenant plus de 40% du CO2 de la planète, régulent le climat et freinent la désertification.

Le chaise Remax design et recyclée respecte ce mode de production de mobilier plus responsable de l’économie circulaire. Si les lignes de la mythique « plastic chair » restent inchangées, sa conception 100% durable est quant à elle 100% innovante. Le matériau de l’éco-friendly chaise Remax résulte, en effet, d’un alliage inédit entre polypropylène ( plastique issu en grande partie de l’industrie agro-alimentaire ) et les chutes de bois de l’industrie du mobilier. En plus de sa qualité éthique et esthétique, la chaise Remax est positionnée à un prix très abordable.

Chaise design éco responsable

Le design éco-responsable

Si étonnant que cela puisse paraître, la réflexion autour du design est le second facteur capable de valoriser l’éco-responsabilité d’un produit. En plus de ses ambitions esthétiques, le design écologique porte son attention sur la polyvalence du produit ( une table basse qui peut être utilisée en tabouret ), sur sa capacité à être « réparé » afin de prolonger sa durée de vie et enfin sur la qualité de son assemblage de manière à être démantelé facilement le jour où il s’agira d’être recyclé.

La chaise légère design Seela a été pensée et construite en ce sens : l’assise de la chaise, puisqu’elle est la partie ( placage en bois ou en tissu ) qui aura le plus tendance à s’user dans le temps, est détachable et remplaçable. De cette façon, on peut accorder une nouvelle vie à cette chaise et réaliser ainsi une économie de déchets et d’argent !

Chaise coque design SEELA avec assise bois

La valeur ajoutée de l’upcycling

Un mobilier unique et super-écolo

Faire du neuf avec du vieux sans aucun impact environnemental est le défi relevé par l’émergent et prometteur upcycling. On l’appelle aussi le super-cyclage ou le sur-cyclage car son processus de transformation permet de réutiliser l’inutilisé tout en conférant à l’objet détourné une grande plus-value.

La dépense énergétique de ce procédé est donc extrêmement faible ( tordre trois cuillères en argent trouvées au fond d’un tiroir, perforer l’extrémité des manches puis viser les patères new age sur cette latte de plancher inutilisée depuis 1965 mais rudement bien conservée, et enfin accrocher le tout sur un mur vide et voilà un porte manteau unique ) voire nulle ( piquez des bouchons de liège avec des cure-dents, les assembler entre eux en file indienne, juxtaposez ces files de manière à former un carré plat de liège, piquez les bouchons en leurs flancs et voilà maintenant un repose plat 100% éco-friendly ).

L’invention d’objets uniques et le détournement d’usage de certains matériaux, en plus d’être éco-responsable et économique financièrement, stimulent la créativité. En entreprise, cet esprit ludique et créatif favorise la productivité des travailleurs ce qui a un impact favorable sur la productivité générale de l’entreprise.

 

De l’up-cyclage pour un bien-être au travail upgradé

L’upcycling, éthique et responsable, peut avoir un impact non négligeable dans notre quotidien. Si le concept a priori peut sembler léger voire un peu faible face à l’ampleur des enjeux de notre siècle, il est en réalité une composante nécessaire dans la construction d’un ensemble cohérent capable de modifier notre façon de consommer, de travailler et de vivre. Au sein d’une entreprise, les travailleurs bénéficieront de cette attention portée à l’éthique et le concept de recyclage et/ou de surcyclage d’un outil de travail saura se poursuivre dans une logique plus globale et progressiste, valable pour le bien-être des individus éco-conscients mais aussi pour l’économie générale de l’entreprise. Sans être une solution miraculeuse, l’upcycling est aujourd’hui un outil nécessaire à adopter.

Nos autres articles sur l'aménagement de bureau