L’espace de travail selon le design thinking

L’espace de travail selon le design thinking : un catalyseur à innovations ! 

« Avoir du cœur à l’ouvrage », voilà bien une expression que vous pensiez à tout jamais coincée dans votre Petit Robert ! Mais le très chic et avant-gardiste « design thinking » a pourtant bâti sa philosophie autour de ce petit organe qui bat en nous chaque jour  et qui a bien souvent été oublié au travail, voire pire, accusé ..!
Remercions donc les spécialistes pour avoir découvert qu’il était plus agréable d’être heureux … et voyons comment, dans le monde de l’entreprise, on a substitué au superworker, compétitif et sur les rotules, un talent créatif, empathique, et qui la joue collectif !

L’espace de travail selon le design thinking

 

Qu’est ce que le design thinking ?

À la base du design thinking, il y a le design. Et faire du design, c’est créer une forme au service d’un fond. Autrement dit, un designer imagine un objet conçu dans le but de répondre aux besoins d’un utilisateur selon des critères tels que la fonctionnalité, l’ergonomie, le style. Mais le design thinking, lui, ne se contente plus de sa valeur ajoutée matérielle et instagrammable. Il est devenu une façon « de penser». Il est, un peu comme le mojo, un état d’esprit.

Son objectif numéro un est donc de partager une nouvelle vision de ce que pourraient être le travail et les relations humaines dans un cadre professionnel. Le design thinking estime, en effet, que la bonne santé d’une entreprise dépend du bien-être de tous ses salariés et choisit donc de replacer l’individu au centre de sa démarche.

Cet état d’esprit rompt avec la traditionnelle réussite individuelle dans laquelle chaque salarié était poussé à remplir son propre objectif. De fait, ce système avait tendance à générer une compétitivité interne néfaste pour la réussite globale de l’entreprise. Le design thinking cherche au contraire à créer des liens et faire de l’ensemble des salariés un tissu solide qui trouve sa force dans l’interaction. La collaboration interdisciplinaire est donc à la base d’une entreprise forte. Il s’agit alors de décloisonner les esprits ainsi que les espaces !

De plus, si l’on a identifié que l’esprit d’équipe est autant nécessaire dans le monde du travail, c’est qu’il est aussi source d’innovation. En effet, se mettre dans la peau d’un designer, c’est travailler à faire grandir des idées avec le point de vue de chaque personnalité. Aussi, le design thinking valorise l’enthousiasme créatif qui se perfectionne dans l’échange !

Enfin, la pensée design est une pensée qui se questionne : Quel est le sens de mon travail ? Comment manager une équipe de façon à valoriser les qualités de chacun ? Comment, grâce à mon intuition, puis-je participer à la résolution de telle ou telle problématique ? Ce questionnement permanent fait donc de l’entreprise le lieu du mouvement et de la flexibilité.

Comment le design thinking repense-t-il l’aménagement d’un espace de travail ?

Premièrement, le design thinking cherche à répondre aux besoins des utilisateurs. Ainsi, les bureaux sont conçus en fonction de l’expérience des salariés. Ces derniers ont à leur disposition une pluralité d’espaces de travail adaptés à leurs différentes tâches. Les lieux de travail s’adaptent également aux personnalités et aux préférences de chacun.

De plus, le lieu de travail doit être pensé de façon à créer de la cohésion au sein de l’entreprise. Les zones informelles où les individus pourront créer des liens, dépassant les limites des équipes de travail, sont indispensables pour qu’une entreprise soit forte et innovante. D’autre part, le design thinking imagine aussi les espaces de travail sous une pluralité de formes en fonction de la nature des missions : bureaux flexibles, espace de travail individuel, zones d’expression, cellules de réflexion en petit groupe …

Enfin, puisque le design thinking mise sur l’esprit d’innovation, les open space se dotent d’ateliers dans lesquels les équipes pourront déployer leur créativité. La volonté principale est de rompre avec la routine. Ces lieux se construisent donc grâce à un mobilier original et modulable, qui se distingue du mobilier traditionnel de travail.

 

Les 7 espaces indispensables d’un open space design thinking

1 / La salle de réception client modulable

Canapé de bureau design Can

Avant toute chose : une entrée. Ici, rien de bien original et pourtant, on ne peut faire l’impasse ! La salle d’attente est sans doute la zone la plus importante de votre open space ! C’est en effet ici que vous recevez vos clients, alors, pour que votre vitrine en jette, on ne peut que vous conseiller la formule jusqu’à ce jour inégalée du « less is more ». Veillez ainsi à ce que cet endroit soit spacieux, lumineux et sobre. Vous atteindrez le chic en choisissant LE BON canapé : une pièce de designer à la fois esthétique et ultra confortable tel que le canapé design Can des frères Bouroullec. L’astuce, c’est qu’en misant sur la sobriété vous pourrez facilement transformer l’espace en un showroom ou une salle de réception par exemple. En plus d’être chic, la banquette d’attente Can est pensée pour être un objet facilement transportable : il vous suffira de retirer les coussins et de déplacer la structure chromée très légère pour donner une nouvelle forme à votre espace !

 

2 / La cellule de concentration

Mobilier acoustique confidentiel pour open space

« Vaisseau Django appelle la Terre. Réunion ultra confidentielle dans cinq minutes à bord de la box acoustique Fantom ! » Si la nouvelle conception du travail invite à l’échange et à l’ultra connexion, au sein d’une entreprise, il faut aussi réussir parfois à déconnecter pour maximiser votre concentration . Aussi, votre open space doit être pourvu de zones de silence où de grandes décisions pourront être prises avec honneur et sens du devoir. Une fois installé dans la box acoustique Fantom, vous vous glissez dans une bulle de calme au beau milieu de l’effervescence. Votre concentration est totale grâce à l’isolement sonore. Ainsi,  vos réunions restent confidentielles et vos appels téléphoniques n’ennuient personne !

 

3 / L’espace de co-réflexion

Table de réunion modulable DT

Tout est parti du constat de Tim Brown – inventeur du design thinking et créateur de la première souris Apple – : « ensemble, on est plus intelligent que n’importe lequel d’entre nous ». La réflexion de mise en commun des intelligences vise à profiter des qualités de chacun afin que celles-ci se complètent de manière à inventer une solution optimisée. C’est ce qu’on appelle le brainstorming. Pour donner naissance à cette réflexion collaborative, les espaces de réunions co-réflexifs cherchent à favoriser la spontanéité créative et à mettre tous les utilisateurs sur le même niveau de façon à ce que l’interaction soit fluide. La table de réunion DT, parce qu’elle est de forme carrée ou hexagonale, répond à ces critères. Par ailleurs, la table DT est haute de façon à améliorer les performances de travail et à produire de la créativité. En effet, travailler debout ou assis sur un tabouret ( par exemple ; le tabouret à roulettes LAB ) offre à l’usager une forme d’aisance vive propre à la créativité décomplexée. Le look industriel de la table valorise esthétiquement la salle de réunion et a donc un impact positif sur le travail, il renvoie également à l’univers fonctionnel du « faire », à l’image de la création active des réunions de brainstorming. Enfin, la table DT est mise sur roulettes de façon à pouvoir moduler l’espace instantanément. Elle est par ailleurs dotée de prises électriques et de ports USB pour plus de praticité.

 

4 / L’amphithéâtre ouvert

Mobilier pour le design thinking

Pour des conférences ou des prises de parole réunissant un grand groupe au sein de l’open space, les gradins de coworking mobiles Sit Up sont les outils idéaux qui répondent par ailleurs aux problématiques du design thinking. Réunis sur les gradins, le cadre de la réunion prend soudainement une autre dimension grâce au caractère informel du mobilier. L’atmosphère est chaleureuse et « hors cadre » comme le veut le design thinking. Ce moment de travail prend donc un aspect ludique et décontracté.  D’autre part, les façons d’utiliser ces gradins peuvent être multiples : lieu de rencontre lors de pauses, prise de parole devant une assemblée, petite réunion improvisée et détendue … Le fait d’inventer des espaces de travail de formes inattendues donne un nouveau souffle au travail ! De plus, les gradins Sit Up sont conçus de façon à être facilement déplaçables et reconfigurables. Aussi peuvent-ils prendre les formes de demi-cercle, d’amphithéâtre, de rond ou de “S”.

 

5 / Le laboratoire créatif

Pouf rocher en velours BAZALTE

Les entreprises novatrices puisent leurs forces et leurs idées dans chaque pôle de leur structure interne. Ce ne sont donc pas seulement les pôles créatifs qui sont source de création. Au contraire, tous les secteurs sont pleinement impliqués dans la réussite globale de l’entreprise. Cette implication personnelle a lieu par le développement d’une forme de liberté au travail. Les ateliers créatifs sont les lieux où les individualités s’expriment particulièrement et où les idées se partagent et se diffusent par des modes d’échange et de réflexion alternatifs et ludiques. On quitte le mode formel et routinier du travail et on s’amuse à trouver ensemble des solutions aux problématiques. Dans ces ateliers créatifs, l’échec n’existe pas, chacun exprime son point de vue dont on essaye de tirer un maximum parti, oubliant toute forme de hiérarchie. Ce laboratoire à idées est comme une salle de jeu. On l’habille d’un tableau écritoire sur roulettes tel que le mur d’expression Chat – qui se décline par ailleurs en plan de travail d’expression – et de poufs modulables et collaboratifs Bazalte qui fonctionnent comme un puzzle géant et multicolore ! Les poufs modulables permettent de composer l’espace dont on a besoin dans l’instant. Ils sont de deux hauteurs  – 440 mm et 740 mm – pour être à la fois utilisés comme des assises, des tables hautes ou des dossiers de chaise.

 

6 / La zone de bureaux agiles

Bureau bench avec roulettes BRIDGE

Avec le design thinking, les espaces de travail deviennent polymorphes et flexibles. De cette façon, l’utilisateur est libre de choisir sa façon de travailler. Par exemple, certains utilisateurs aiment travailler entourés d’autres personnes, d’autres ont besoin d’être seuls à leur table, d’autres encore aiment varier de posture  ou de lieu. Choisissez donc des tables de travail avec différentes caractéristiques au sein d’un même espace et disposez ces bureaux de manière non linéaire. Cette multiplicité de formes confère à l’open space une variété visuelle éloignée des codes traditionnels de l’aménagement d’espace ce qui est source de bien-être pour l’usager. Pour rester flexible et adapter l’espace à nos besoins et à nos envies, nous vous conseillons de vous équiper de bureaux à roulettes tel que le bureau bench Bridge qui offre à l’utilisateur une position de travail haute et dynamique. L’esthétique de cette table de travail est forte, bien que minimale, avec son design industriel de la même gamme que celle des gradins Sit Up. Procurez-vous donc ce modèle agile en différentes tailles ( 1 à 6 personnes ) pour répondre aux préférences de chaque utilisateur. Pour ceux qui aiment s’isoler pour travailler, nous vous proposons l’alcôve mobile Cahute, qui est une sorte de petite cabane de travail accueillant un sofa ou un petit espace de réunion ! Ces alcôves ont l’avantage de structurer l’espace et de créer une atmosphère de tranquillité sympathique !

 

7 / Un espace de détente

La place centrale des bureaux en open space

Les zones de détente sont nécessaires à l’endurance au travail. Il ne peut en effet y avoir de moments de concentration sans temps de repos ! Alors, oublions les pauses cigarettes sources de culpabilité et autorisons nous un peu de bienveillance. Notre façon de fournir un travail optimisé est unique pour chacun d’entre nous et il serait parfaitement contre productif de vouloir faire adopter un certain schéma de travail à une personne si celui-ci ne lui est pas naturel. Aussi, votre open space doit contenir plusieurs espaces de détente, de repos et de distraction. Dans ces zones de « hors travail », n’hésitez pas à vous équiper d’un mobilier original afin de créer une véritable césure entre le temps du travail et celui du repos. Par exemple, la balançoire Swing Park donne l’impression à l’utilisateur d’être “en dehors” de la zone de travail, comme s’il était parti faire un tour ! Idéalement, placez ces assises informelles au milieu de l’open space pour conduire à des rencontres interdisciplinaires !

Nos autres articles sur l'aménagement de bureau
Notre sélection de cloisons acoustiques pour open space

À l'air de l'ultra connexion, les lieux de travail sont reconfigurés sur l’échelle nouvelle du territoire-monde de telle sorte que Lire la suite

Aménagement de bureaux : nos tendances pour la rentrée 2020 ! 
Cloison acoustique de bureau avec vraies-plantes

Désormais, nos bureaux sont au vert ! On vous a vu, cet été, faire de grands gestes à votre ami(e) Lire la suite

Comment s’adapter au télétravail ?
Petit bureau ergonomique pour la maison

Près de la moitié des entreprises allemandes pratiquent couramment le télétravail, et, pendant le confinement, cinq millions de français l’ont Lire la suite

Créer un espace de coworking : mission réussie !
Idées d'aménagement en mobilier de bureau design

Il y a quelque temps, nous avons eu la chance d’aménager, avec l’architecte Thierry Fièvre, les nouveaux bureaux d'une société Lire la suite

Aménagez votre entreprise comme un VILLAGE
Aménagement mobilier moderne

Pour organiser un village, il faut d'abord une place centrale Le concept de la Piazza, le cœur de l'entreprise du Lire la suite

Pourquoi travailler assis est-il mauvais pour la santé

L’augmentation de la sédentarité De nomade à sédentaire On estime qu’un salarié moyen passe 5h30 de son temps de travail Lire la suite